Peter Ewig : PLONGÉE

22,00  TVA incluse, sans frais de port

La première monographie plus complète sur le travail de Peter Ewig documente l'interaction de la vidéo, de la performance, de la sculpture et du dessin de 2012 à 2017, avec des points de référence et des références croisées aux travaux antérieurs et au travail photographique d'Ewig.

PLONGÉE, en français pour plonger, est aussi un terme cinématographique pour une vue à vol d'oiseau. Le titre du catalogue implique Pole, le catalogue ouvre le champ dans lequel évolue l'œuvre de Peter Ewig.

La performance Mind Bridge (2015) relie une connexion télépathique entre deux personnes avec les musées dans lesquels elles se trouvent (Zagreb et Düsseldorf).
Le Musée d'art contemporain de Zagreb devient l'émetteur et la Kunsthalle Düsseldorf le récepteur.

Avec un texte du philosophe des médias Timotheus Vermeulen

 

Peter Ewig, il me semble, s'intéresse aux visages. Les visages des gens. Mais aussi les visages des choses. [...]

Un visage est un côté. C'est une surface. C'est une modalité d'engagement - un positionnement, une directionnalité, un mode de communication.

Mais un visage est aussi une coïncidence, une accidentelle

Page à Peter Ewig, PLONGÉE

Translate »